Ah mais c'est pas le top ça ?

Après tout, qui rêve de prendre des vacances ? Je parle de VRAIES vacances et pas des périodes que les étudiants ont réussis à parsemer de cours. Je parle de "congés". Qui en veut ? Travailler toute l'année pour se tendre un piège subtil en plein mois de juillet ? Prendre un bon rythme de croisière pour que d'un coup PAF ! Deux, trois semaines de néant, de farniente ? De "repos" ? Tout ça pour quoi ? Pour perdre le rythme de se lever aux aurores le matin, de rester concentrer jusqu'à 13h, d'arriver à manger en une heure pour partir aux horaires convenues ? Qui, QUI veut revenir en s'étant transformé en un molasson de première ?

Je dis NON !
Je me révolte ! Aussi, j'ai décidé d'un commun accord avec moi même de ne pas prendre de "congés", ni de "repos" cet été. Je vais voir défiler mes collègues souriants, reposés et décontractés revenir avec la pêche au travail et me narrer avec les yeux encore pétillants leurs escapades respectives, leurs bons souvenirs, leurs coups de soleil et leurs parties de boules, le soir, au bord de la plage, ou me parler du bon air de la montagne qui est bien meilleur que celui que nous avons ici bas. Et oui. Et je vais les écouter en rêvant doucement et en pensant à...

Mes prochaines vacances... vivement septembre...


Et bonnes vacances à vous en attendant ;)