Ah qu'il est bon d'avoir un chef !

Bien qu'il y a quelques mois je voulais faire un beau billet qui vantait les mérites de devenir chef soi-même un jour pour se venger avec délectation de ses supérieurs, j'apprécie aujourd'hui d'avoir un de ces fameux énergumènes au dessous de ma case excel dans l'organigramme. C'est que nous avons plusieurs chefs : une qui chapote tout le monde dans le service, et deux autres qui s'occupent respectivement d'une équipe spécifique de représentants. Puis il y a une assistante pour chaque chef, comme moi même, vient ensuite sur une base égale, le reste du service. Ce qu'il est intéressant de relever dans ce cas là se situe sur le plan psychologique - et non pas sur le plan professionnel of course.
Chaque personne est différente, donc chaque chef l'est aussi. Nommons celui dont je vais parler Heguel. Le genre de gars qui prend soin de lui, de son apparence et certainement celle des autres. Il a remarqué ma nouvelle couleur de cheveux avant ma collègue, pourtant en face de moi xD Il est charmant, c'est un fait. Et il sait que nous savons qu'il l'est. Donc petit tee shirt blanc un peu moulant, gel dans les cheveux, jeans, "je me tiens droit et j'ai les chaussures qui claquent". Bien propre sur lui quoi. Mais alors ce matin...

Pas de pas vifs dans le couloir.
Pas de "claq claq claq" (à part ceux de notre stagiaire qui prend la relève hu hu).
...
Puis des petits pas.
Au ralentit.
Sa tête à ma porte : "Tu ne saurais pas où sont les bons de commandes de la dernière rentrée ?" Je sors et là surprise : le tee shirt, le gel, les chaussures, le jeans... tout y était MAIS... pourquoi je baisse la tête pour le regarder ? Mon chef s'est coincé le dos. Il a l'air d'avoir mal le pauvre. Je l'aide, retourne à mon bureau et le vois passer devant ma fenêtre (laquelle donne sur un couloir ^.^) : courbé, se tenant le dos avec ferveur, les jambes arquées, il avance tant bien que mal vers son dur labeur...

Extérieurement, je suis restée de marbre. Intérieurement, j'étais morte de rire !! Je sais il ne fait pas bon de se moquer. Mais notre Heguel favoris, toujours bien propre sur lui, élégant etc., le voilà dans une formidable imitation de Lucky Lucke version 70 ans. Je ne fais pas de remarques, mais un petit sourire apparait à chaque passage de mon chef. Hu Hu Hu... Et quelle discution entre midi et deux ! On a bien rigolé avec les collègues... Le signe transformé en canard boiteux xD

Enfin c'est cool d'avoir un chef mais... uniquement pour pouvoir se moquer un peu de lui !!!!