Il y a des jours où trop de tranquillité nous guette et où nous ne pouvons nous résigner à passer une petite après midi à rien faire.

Le temps de prendre un dessert, le temps de discuter de ci de ça, le temps de prendre le soleil et de se dire qu'une petite sieste sous l'acacia serait le top... une chose l'autre et on ne sait pas par quelle machination, on se retrouve à se lancer dans des opérations commandos qui vont durer des heures. C'est ainsi que ce dimanche après midi dernier, je me suis lancée dans le rangement des affaires d'hiver. Ma mère m'avait lancé un sournois " Et si tu faisais du tri dans tes vêtements, vu que tu as un peu de temps ? " alors qu'elle me voyait vaquer tranquillou dans la maison. Une hésitation et j'étais déjà tombée dans le piège. "Ta sœur va t'aider". Ok ça ira peut-être plus vite : j'ai donc fais le tri.

Il est vrai que j'ai mis de côté une bonne quinzaine de t-shirt et autres "hauts" qui encombraient (ah ah, doux euphémisme) mes tiroirs. Des machins que je gardais dans l'espoir d'avoir le courage ou la folie de les mettre (qui en reviennent d'ailleurs à mults interrogations), des vieilleries que je mettais au collège (c'est dire...), passées de mode, trop larges, trop moulantes, trop pas-de-formes, bref... Il faut dire que je fais rarement les magasins de fringues, exceptés pendant les soldes, du coup ma garde robe se renouvelle peu. De plus, étant du genre à garder, entasser, conserver - je fais pas encore dans la taxidermie quand même -, mes tiroirs regoooooooooorgent de fringues. Donc : du tri.

C'est là que ma mère me lance un gai "ah mais tu es bien partie, tu n'a qu'à descendre tes affaires d'été !". Ben voyons... Ok il fait super beau aujourd'hui, OK, on est en t-shirt, mais à tous les coups dans une semaine il pleut des cordes et il neige à Aix-en-Provence !! J'ai ressorti tous mes petits débardeurs, toutes mes robes, toutes mes jupes, tous mes pantacourts et autres t-shirt en ayant la certitude que j'étais en train de me faire couillonner.
Après tout, le temps, le climat en ce moment... c'est pas ce qu'il y a de plus sûr non ? Entre la déforestation, les icebergs qui fondent, les pandas qui vont se faire exterminer, la neige début avril (rappelez vous !), les pets des vaches et les incinérateurs à Marseille, on n'est pas trop sûr de grand chose... Il y a une semaine, on a eu une tempête en nous inonder le garage et le cellier, aujourd'hui, ça bourgonne, ça bourdonne, ça soleile. Qu'est-ce qui nous dit que ça va continuer ? Du coup, j'ai bien voulu en garder des hauts à manche longues, mais vu tout ce que j'ai comme fringues d'été (un mini débardeur ne prend pas de place. 36 mini débardeurs, même pliés, ça en prend), j'ai pas pu tout caser.

J'ai eu donc le (réel) plaisir de sortir mes petites robes sympa, de sentir le printemps dans mon placard et ma chambre - en essayant de savoir où j'ai mis le pull qui ne gratte pas et en me répétant que, et merde, j'allais les perdre ces kilos en trop.

Bref, Un petit rangement de printemps qui s'imposait de toute façon ("On est en Mai quand même !" dixit mes géniteurs). Alors voilà, Mister Sun, tu es obligé de rester parmi nous maintenant ! Les Nuages, vous déguerpissez, le Vent, tu te transformes en douce brise, la Pluie, tu pars en Équateur où je sais pas où, mais vous n'avez plus le choix !! C'est qu'il a pas intérêt à faire mauvais maintenant que j'ai tout sorti, hors de question que je me gèle...


Public bloggeur, français et cie, soit heureux car c'est pour toi que je sors toutes mes affaires d'été, mes mini débardeurs et mes robes, jupes à volant : c'est pour attirer le soleil !!!