Quelle question...
Pourquoi le français moyen souhaiterait s'accorder quelques jours de repos ?
Après tout, depuis que Sarkomania a débarqué, nous devons tous "travailler plus pour gagner plus". Donc travailler moins pour gagner moins. Qui dit gagner moins, dit "pourvoir d'achat déjà pas en forme" plus faible face à "factures bien grasses depuis l'euro, ah ah". Donc crédit, donc merde, donc déchéance intellectuelle, donc dépression, divorce et suicide plus si affinité.
Du coup, le français a beau être "moyen" il n'en est pas con pour autant (hum..., bref.) et se dit que s'il ramène plus de pognon à la maison, bobonne pourra amener le fiston faire du cheval, qui arrêtera enfin de nous péter les coui**es parce que tu comprends, "zorro c'est le plus fort, il rate moins la barrière que les autres". Paix du ménage. Bonne entente. Sousous. Le rêve. Bien sûr, chacun prend avec allégresse les quelques semaines de vacances dont il a droit dans l'année. vive les congés payés. Pourtant, pour certains, pas besoin de vacances, le week-end est déjà suffisant !

Ainsi, il y a ceux qui assument, il y a ceux qui abusent et prennent des congés sans soldes (si si c'est possible) et il y a ceux qui subissent. Disons les gens comme moi. Jeune diplômée comme on dit, me voilà embauchée dans une maison d'édition en CDD. Pas de vacances donc pendant ces 3 mois - pas la peine quand même, faut pas pousser mémé. Ledit CDD est *joie* renouvelé de 6 mois ! Allé, on est reparti, cumulant officiellement mes "congés". Mais cruel dilemme. Dois-je prendre des congés ? Je vous rappelle que du rythme "une semaine de vacances tous les mois" (foutent vraiment rien ces étudiants !) à "pas de vacances du tout pendant 9 mois", j'en ai pris plein ma face niveau rythme de travail. Ah mon lit que je t'aime. Ah week end adoré, je connais enfin ta signification - sans les devoirs X) ! Adieu grasse matinée, bonjour tube de vitamines.
Mais d'un autre côté je ne suis qu'en CDD *et là je me dis que je ne cumulerai pas ma vie en CDD*. Autre question : puis-je seulement les prendre ces congés ? Officiellement oui, puisque je les ai gagné à raison de 2 jours et demi par mois, comme tout le monde. MAIS. Je dis bien "mais". *mode anticipation* Etant donné que j'en suis à mon 2e CDD. Etant donné qu'il y a une chance sur 2 que ce "déterminé" se transforme en "indéterminé" (soit oui, soit non). Etant donné qu'il y a deux chances sur quatre pour qu'au mois de juillet prochain, je me retrouve toujours à travailler dans la même boite, j'aurais donc cumulé des congés pour l'année à venir. Ça veut dire en gros que si je la joue pas fine, déjà que j'ai pas pris de congés cette année, je risque de merder et de ne plus en avoir pour l'an prochain. DONC, je biaise. Comme suivant les périodes, je bosse "normalement", je cumule des heures de récupération, que j'ai pu caser par ci par là.
Cher toi qui me lit ou me subit, tu es donc maso, je t'annonce officiellement qu'en ce lundi 7 avril, à l'heure où j'écris ces lignes (oui je poste en décalé, je vous merde), je suis en congé ! Et comble, je le serai aussi mardi 8 avril, en congé également ! *larme à l'œil, bouche qui tremblote et jambes qui flageolent * Je me suis pris mes premiers congés depuis exactement le 1er octobre 2007. Alors pour ceux qui travaillent depuis belle lurette et dont ce rythme de travail est devenu commun, vous devez vous dire "ma belle, tout ça pour ça ?" ET BIEN OUI ! rappelez vous que les étudiants en rament pas une et que donc, j'ai pas été habituée à perdre mes vacances de la Toussaint, mes vacances de Noël, mon jour de l'an, mes vacances de pâques, mes vacances d'avril et tous les ponts possibles et imaginables. C'est que ça en fait...

Alors du coup, me voilà sur la côté d'azur, chez mon cher et tendre à faire du roller, à faire des tours de presqu'ile, à récolter des radis, à prendre des apéros de 5h, à jouer (et perdre ?) à Guitar Héro et - sur les conseils bien avisés de mon doudou qui me connait... - à aller me faire masser la couenne dans un hammam, sur Aix. Extase... Détentation... Relaxe... Zenitude... Le pied. Pourtant, je n'ai pris que 2 jours ! Mais cumulé au week end, qu'est ce que ça fait du bien...
Du coup, je suis pour que les week end durent 3 jours. Tout le temps. A vie, ça serait pas trop méchant ? Puis ça permettrait de pro-fi-ter !

Allé Sarko, faut pas avoir peur... Un petit jour, rien qu'un petit jour. Puis, tu sais, mai 2008 approche, moi à ta place, je baliserai.
Enfin, moi je dis ça, je dis rien... OxO

*Ne pas penser aux mails non lus depuis vendredi*
*Ne pas penser aux mails non lus depuis vendredi*
*Ne pas penser aux mails non lus depuis vendredi*
*Ne pas penser ...*