Il fallait bien que cela arrive un jour.
Vous me direz qu'on ne peut pas être au meilleur de sa forme tout le temps. C'est un fait. Je reconnais qu'à certains moments de débacle et de feignantise sur-aiguë, j'ai même demandé à mon chéri. Il m'a bien aidé et m'a sauvé la mise quelques fois... J'avoue également que, parfois, je me suis laissée allé vers le côté obscur en m'abrutissant dans des billets faciles. Mais mon problème, en ce samedi 5 avril à 12h08, c'est que mon chéri dort. Qu'il ne peut donc pas m'aider. Et que je n'ai pas d'idée.

Et oui, cher public virtuel, je te déçois aujourd'hui.

Désillusion, désespoir, attente, désir inassouvi, frustration.
En ce jour d'avril - pourtant lumineux et peu venteux *alléluia* - je n'ai pas d'idée de sujet. La page blanche. Le néant virtuel. L'HTML oublié, le codage perdu, le pixel seul. Bref, la merde.
J'ai bien essayé de me lancer deux ou trois fois : "pourquoi l'homme est un loup pour l'homme, et inversement ?". "Pourquoi Guitar Héro III peut avoir des incidences inattendus pour votre budget ?" "Pourquoi Dieu existe et qu'il fait chier ?"... Au final, du grand n'importe quoi, vous en convenez. (quoique la dernière je me la garde sous le coude...). J'ai ensuite tenté de me fixer un objectif, mais après avoir passé 10min inerte devant l'écran, je me suis dis que, quand même, Pheyno, tu abuses, mais j'ai pas pris de jus d'orange, ah oui c'est vrai, mais le tube de vitamines alors ?
Alors, je vous présente mes excuses en ce début d'après midi, ou de matiné pour certains, mais ce billet sera un billet inutile - Ah, mon chéri à bougé ! ah ben non... Un billet inutile donc. Mais comme je suis une jeune fille de chair et d'os, de sang et de cerveau (petit cerveau qui réfléchi trop, donc je le compte), un être humain quoi, j'ai des qualités. Mais des défauts aussi. Alors ce blog, qui me représente, sera lui aussi comme moi, à 12h13. Aujourd'hui inutile, las, vide et sans intérêt. Mais demain, qui sait ?


Oui, vivement le prochain billet...