Françaises, français,
Belges, belges,
Bloggeuses, bloggeurs,
Geek, geek,
Passioné(e)s de la vie de l'internet et du monde virtuel,
Chers lecteurs assidus - oui je mets au pluriel,
Public chéri, mon amour

Aujourd'hui est un jour particulier durant lequel j'ai décidé de m'autocongratuler et de vous faire partager ma joie, mon bonheur, que dis-je, mon étonnante vie. Vous aurez remarqué que pour un blog dans lequel chacun et chacune peut intervenir à souhait même les spams, pour un blog qui par définition est un journal intime personnel, et dans lequel on peut s'attendre à de multes choses disparates et essentiellement privées, je n'étale pas trop ma vie. Vous ne connaissez que quelques menus détails, mon éventuelle situation géographique, mon éventuelle situation amoureuse et éventuellement, mon boulot. Je ne vous étale pas ma vie intime et privée, mes frasques sexuelles, mes dépendances aux menues drogues chocolatées ni mon vif intérêt pour les lampadaires. Vous ignorez au final pas mal de choses sur moi et je m'en félicite. Bien sûr, d'autres personnes qui ne connaissent plus intimement et qui passe par un pur hasard sur cette adresse free pourront vous donner plus de renseignements à mon sujet, mais elles n'en feront rien, car elles savent ce qui les attendent le cas échéant, ah ah.

Bref aujourd'hui, je me félicite.

Pour avoir réussi à élaborer un blog qui ne ressemble pas à un skyblog et qui n'est pas tombé dans le voyeurisme pur et simple de ma petite vie dont tout le monde se fout - sauf si je commence à mettre des photos compromettantes. Je me félicite également parce que c'est pas tous les jours, et parce que j'arrive désormais à ne plus mettre de sucre dans mon thé. Je m'extasy (ah ah) car mon blog à fond noir ne pompe pas inutilement de l'énergie comme me l'a appris un très cher camarade, mais aussi CAR... ! Car, disais-je, observez mes amis (sur le net, tout le monde est l'ami de tout le monde, hu hu) l'historique de ce blog qui s'affiche actuellement à vous. Hop on va à la ligne.
Tout a débuté un mois d'août 2006, je me demande bien ce qui a pu me passer par la tête à ce moment là d'ailleurs. J'avais déjà un petit blog sur lequel je postais les multes nouvelles que j'écrivais, issues de mon cerveau malade et plein d'entrain, déjà là les prémices de l'aventure virtuelle. Vous observerez ainsi, vous qui avez l'œil vif et la main molle, qu'il y a eu une faille spatio-temporelle, un gouffre intersidéral, un changement de galaxie entre les mois de février 2007 et d'août 2007. J'ai du m'endormir sur le clavier. Ou dans mon lit. A moins que les partiels, stages et entrée dans la vie professionnelle aient quelque peu influé sur l'historique de ce blog, mais je ne pense pas, j'ai trop de respect pour vous, amis et amies lecteurs (oui le masculin l'emporte, si c'est pas malheureux). Notez tout de même une reprise dans l'activité de ce blog et ce, dès août 2007. Le mois d'août me va comme un gant visiblement. Et bien, c'est là que la joie, le bonheur, l'extase et un début d'orgasme (oui soyons fou en ce post pâques, le chocolat a aiguisé nos hormones) doivent s'emparer de VOUS ! Car je n'ai pas failli. Point d'endormissement, point de recherches quelconques, de travail inutile, point de stage, de déviances.

En ce mois de MARS 2007, je suis toujours là.
Je n'ai pas failli.
Non, nous ne passerons pas de février 2008 à août 2008 ! Que neni !

Alors, Françaises, français,
Belges, belges,
Bloggeuses, bloggeurs,
Geek, geek,
Passioné(e)s de la vie de l'internet et du monde virtuel,
Chers lecteurs assidus - oui je mets encore au pluriel,
Public chéri, mon amour

Merci. Car c'est grâce à toi public que je suis toujours ici aujourd'hui. Et vu que tu es virtuel, je crois que je vais pouvoir m'amuser encore pas mal de temps :D