PourquoiBlog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi, février 20 2008

Pourquoi légaliser les armes à feu en France ?

Entre deux mesures et plan gouvernementaux, Sarkosy et cie devraient observer de plus près ce que je propose aujourd'hui : la légalisation des armes à feu, et plus généralement les Armes, dans notre bon pays.

Parce qu'après tout, les américains ont, tous ou presque, un beau pistolet chez eux. Les texans les ayant même directement à la ceinture, avec le chapeau assorti. Alors pourquoi pas nous, je vous le demande, quand notre président Grincheux préféré idolâtre les zaméricains ?! Je vous le demande.


Pour soutenir mon propos, voici un argument de poids.
    Je plante le décor : un samedi soir. Nous nous retrouvons avec mon cher et tendre - enfin ensembles ! - pour passer un petit week-end de derrière les fagots, en amoureux. Les parents n'étant pas là, nous squattons gentiment son appartement. Après une journée junk food, love et bain moussant, on décide de clôturer cette (très) bonne journée par un petit resto et un film. Nous allons donc au restaurant, soyons fou on se prend un apéritif tapas avant ! La soirée s'en suit, l'addition arrive, et nous voilà au cinéma.
    Depuis le visionnage de la bande annonce, j'avais très envie de voir le nouveau Tim Burton : Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street. Deep, Boham Carter, Burton, une comédie musicale... Bref, ça fait envie !! Nous nous rendons compte, de plus, que nous sommes assez chanceux d'avoir choisi ce film. En effet, c'est la semaine de sortie du fameux Astérix aux jeux olympiques : nous évitons ainsi habilement 2h d'attente et 2km de queue. Bref, pour nous, ça ouvre, ça tickette, ça avance et nous y voilà !
Nous sommes bien installés, depuis quelques minutes, quand une bande de gamins de type je-me-la-pète-à-13 ans fait irruption dans la salle. Irruption, oui. A coup de OUA MAIS POURQUOA TUT MET LA ZIVA ? ! et de AH AH AH LE BÂTARD et de cris, manifestement, de joie. En une fraction de seconde, l'ambiance paisible se transforme en œil du cyclone. On se met en bas, on se met au milieu, on se met en haut... Finalement, nos gamins de 4 ans et demi choisissent de se mettre tout à fait à droite de la salle, légèrement en haut. Pour faire simple : à notre niveau.
    Vous vous doutez bien qu'ils ne font AUCUN efforts pour diminuer le degré de décibel dont ils sont les émetteurs. On dirait pas mais ça a du coffre ces machins, surtout en bande. Bon c'est pas grave, après tout, le film ne commence pas, il y a encore les lumières... restons calme... Je constate tout de même que certaines personnes de la salle jettent de très mauvais regards en direction des fouteurs de bordel. Je ne suis donc pas la seule à vouloir me lever pour leur en foutre une, bien salée. Mais nous voilà sauvés, le film commence.

ET BIEN NON !!! Pauvres fous !! Nous pensions être à l'abri, nous pensions pourvoir regarder un film BIEN TRANQUILLEMENT. Car, même s'il s'agit d'un film qui charcle, ça empêche pas qu'on peut écouter sans bruit non ? Il faut croire que les demeurés à 6 mètres de moi n'ont pas compris le concept du cinéma : on regarde ensemble un film, nous ne sommes donc pas seuls. Mais c'est trop compliqués, je vous l'accorde. Ces chères petites têtes plus ou moins blondes se sont ainsi pris des réflexions du genre "Oh mais ça va oui ?" ou encore une qui m'a bien fait rire "Oh, mais allez regarder Astérix !!!"
    Ce qui, notez, de les a pas empêcher de continuer à parler, à faire du bruit et même à répondre au téléphone. En parlant fort bien évidemment. Mais ! Nous sommes sauvés, le vigile arrive ! Ils se taisent. Il s'en va. Ils recommencent. Ni une ni deux, ils m'ont saoulés alors j'y vais : "Ow, on vous entend de l'autre côté de la salle alors maintenant vous la fermez !!!". Mais que puis-je, pauvre chose, face à la connerie humaine - surtout quand elle a 13 ans ? Rien. Absolument rien. Alors ils recommencent. Et, phénomène rare, il me prend une soudaine envie de violence. De pure violence. Comme une envie d'en attraper un, de lui faire bouffer le fauteuil, de retourner m'asseoir pour profiter enfin de mon film. Comme une envie de leur exploser les dents et de les voir partir en chialant, de leur faire n'importe quoi pourvu qu'ils se cassent. Parce que...
    Mais, franchement, qu'est ce qu'ils foutent ici. Ils ne regardent pas le film, ou peu, ils emmerdent le monde. Ils passent le temps ? A 7 euros les deux heures, on a vu plus économique pour s'occuper. Le fait que Burton soit le réalisateur ne semble pas éveiller chez eux le moindre intérêt artistique ou créatif. Le fait qu'ils ne soient pas seuls ne semble pas non plus éveiller un quelconque sentiment de gène ou de culpabilité, face à leur attitude.
ALORS, franchement, QU'EST CE QUI ME RETIENT DE LEUR TATANER LA GUEULE A CES PETITS CONS ????
Surtout que le public est de mon côté ! Un bon petit coup de Beretta de derrière les fagots, ça devrait pas leur faire de mal !!! Bam Bam Bam, trois de moins, peut être que les autres auront peur, alors économonisons les balles...


Bref, ma soirée s'est tout de même bien passée mais j'aurais bien voulu avoir une arme sous la main. N'importe laquelle. Mais pourvu qu'ils la ferment... *_*

jeudi, février 14 2008

Pourquoi la Saint Valentin ?

Difficile de commencer un billet sur le 14 février. J'ai recommencé quatre fois mon début et ai "posé" bien dix minutes devant mon écran.

Il est dfficile d'en parler en fait : est-ce que j'aborde le traditionnel "bouh c'est commercial", ou je tombe dans le mielleux "c'est le plus beau jour pour les amoureux" ? A moins qu'un peu des deux... ?

Après tout, la situation amoureuse ne se situe-t-elle pas entre ces deux frontières : réalisme et romantisme ? Comment allier les deux : comment imaginer avoir un compte séparé de son aimé, comment imaginer l'avenir sans lui et prendre des décisions dans ce sens... Pourquoi le pacs à la place du mariage, pourquoi se dire "tient, ce bol est à moi"... alors que nous vivons dans un parfait amour ? Penser au pire, à la dure réalité pour mieux protéger sa situation ? Un peu paradoxal, non... ? Pourtant...
J'ai mis pas mal de temps à accepter toutes ces choses. A accepter qu'il est tout à fait possible d'avoir deux comptes séparés, a pouvoir comprendre qu'il en regarde une autre sans pour autant lui sauter dessus lubriquement, à pouvoir imaginer que rester collée à lui risque plus de l'enquiquiner que de le voir tomber amoureux... A accepter de voir partir son cher et tendre pour mieux le voir revenir. A accepter d'avoir un espace pour soi. C'est compliqué pour certains ! Mais est-ce que je l'en aime moins pour autant ? Bien au contraire. De la jeune fille de 16 ans, peu sûre d'elle, timide et (extrêmement) jalouse qu'il a rencontré, je suis à présent une jeune demoiselle sûre, de lui, de moi. De nous. Même si je l'embête quand il est avec une fille ^^
N'est-ce pas le plus important au final ? Passe ensuite que l'on ait envie de passer une petite soirée en amoureux. Il se trouve que cela peut tomber un 14, et en février. Et alors ?
Mais voyez-vous, cela fait exactement 5 ans, jour pour jour que nous sommes ensemble, mon amoureux et moi. Vous comprendrez ainsi que Saint Valentin ou pas, débat commercial ou pas, on s'en fout. On se passe notre soirée tous les deux, en étant quotidiennement à 200km l'un de l'autre, ça ne peut pas nous faire de mal quand on se retrouve !
Avec ma manie de me poser des questions, j'aurais trouvé le moyen de ne pas faire comme les autres. De ne pas mettre des coeurs partout, qui battent, qui clignotent, des angelots unisex qui tirent des flèches de cupidon pour cet "anniversaire". Encore une petite réflexion sur moi même, la vie, nous tous... Mais tu vois mon chéri, je me contrôle de mieux en mieux quand même, non ?
C'est parce que je t'aime...

dimanche, février 10 2008

Pourquoi nous moucher ?

Personnellement, je trouve ça dégeulasse :O !

Puis les mouchoirs tiennent jamais, on s'en met partout, on a beau s'essuyer le nez on sait jamais ce qu'il reste ! Toujours ce petit doute après un mouchage de nez : qu'est ce qu'il regarde lui... ? Quoi, j'ai quoi sur le nez ? Sans parler du bruit ! Ah pour faire discret c'est mort...
Bref la nature prévoit tout mais elle oublie parfois le petit côté esthétique et pratique de la chose...

Puis j'ai des tics. Des tocs.
Quand je me mouche (dans un extrême cas de prise de nez, tel Jeanne d'Arc attaquant les anglais), je tousse. Mais fort ! Comme si j'étouffais. Super bizarre non ? Je ne sais pas quel nerf est relié à qui, mais l'action "moucher" a pour conséquence "tousser". Ceci dit, notez que mon copain tousse quand il se met un coton tige dans l'oreille. On a tous nos petites manies...
En voilà une autre d'ailleurs : je ne me mouche devant personne. Le risque du très distingué "fil", reliant le mouchoir à vos nazoles, aux yeux de tous : ça JAMAIS ! Je vais aux toilettes, je m'isole, je me calfeutre et je me bloque si quelqu'un arrive. Puis il me faut un miroir. Pour vérifier que je n'ai rien qui traine nulle part. Vous imaginez pas la honte ? Non ?
Non, parce que ce sujet peut vous paraitre bien nul. Je vous l'accorde, j'ai d'ailleurs failli effacer ce Pourquoi qui végète dans ma liste depuis bien longtemps. Pourtant !
Pourtant n'est-ce pas une interrogation vitale ? Ne sommes-nous tous pas amené à nous poser cette question ? A moins que le fait de vous retrouver avec une crotte de nez de la taille de la faille de San Andréas sur la figure ne vous pose pas de problème.
A moi si.


Et j'ose proposer un questionnement tel sur mon blog, oui J'OSE monsieur ! Madame aussi.
Je n'ai peur de rien, le Pourquoiblog aborde tout et n'importe quoi et ASSUME. C'est écrit dans le texte d'intro en plus. Alors voilà. Je me mouche pas, je RENIFLE, je n'utilise pas de mouchoirs pour me moucher mais des rouleaux de PQ et je m'en fout !!

Ah Ah Ah Ah Ah !!!!

mardi, février 5 2008

Pourquoi c'est si HORRIBLE ??

Vous êtes en présence de la vidéo la plus horrible qu'il m'est été donné à regarder.

D'ailleurs, j'ai coupé à la moitié, je n'ai pas pu regarder la suite ô.ô J'ai trop eu peur !!
Cela dit, je ne m'explique pas le pourquoi-du-comment. Est-ce la musique, encadrant la vidéo pour rendre un effet encore plus angoissant qu'elle ne l'était déjà, qui m'effraie ? Est-ce le vil petit acteur ou tout simplement ce qu'il fait sous nos yeux !!!

Pas ébahis les yeux. Moi, j'ai pas pu.



D'ailleurs, j'ai posté ce billet les yeux fermés.

vendredi, février 1 2008

Pourquoi lire Bulle d'encre ?

Parce que le numéro 16 vient de sortir !

BDE est un webzine consacré à la bande dessinée, téléchargeable gratuitement à cette adresse : www.bdencre.com. Vous pouvez également le retrouver sur notre blog, lequel est mis à jour quotidiennement avec multes chroniques d'albums (anciennement parus ou nouveautés) et autres news.
Vous pouvez contacter les auteurs des chroniques via le site internet de BDE pour poser vos questions, vos réactions et tutti cuanti.
Au sommaire du numéro 16 : La ligne Claire et Grelin, jeune auteur. C'est le 2e numéro de la formule alégée, les chroniques etc. étant passé sur le blog.

Pour un brin d'avant première, sachez que se prépare un article sur la série Step Up Love Story... (Google est votre ami ^^)


Enjoy !

mercredi, janvier 30 2008

Pourquoi les gens fuments ?

NONMAISPOURQUOI ???


Qu'ils fument, OK, qu'ils s'enfument, OK ! Mais pourquoi se sentent-ils obligés de nous enfumer également ?

Pourquoi ILS FUMENT AU BUREAU alors que c'est interdit ??? Vous pouvez m'expliquer ?? Et ça date pas d'hier ! Qu'ils fument dans leur bureau, si ya personne, OK.


Mais il se trouve que je viens les voir. Il se trouve que je RESTE dans leur bureau. Il se trouve qu'au bout de 5 minutes à errer dans cette puanteur (oui, c'est de la puanteur), je retourne dans mon bureau et... ET JE PUAIS LA CLOPE !! * L'horreur *
J'ai a supporté tout ça moi ? Ah, non mais attend, tu comprends, la terrase est beaucoup trop loin : A 3 METRES D'EUX !! Faudrait pas faire forcer les poumons...


Non mais quand même, même les restaurants et les boites s'y sont mis !! Alors 'pourraient faire un effort...

*_*

vendredi, janvier 25 2008

Pourquoi aller à Londres ?

Mes périgrinations londoniennes, ou comment rentabiliser un week end au maximum !


Lire la suite...

dimanche, janvier 20 2008

Pourquoi il existe des rasoirs pour homme et des rasoirs pour femmes ?

Par une belle soirée d'hivers, je me suis rendue compte un peu tardivement que mon cher et tendre venait dormir chez moi le soir.

Hop, hop, hop, je range un peu ma chambre, je fais un peu propre, je coupe le réveil et je vais à la douche.
Je profite alors de ma douche chaude (*aime prendre une douche brulante*) et je prends mon temps : je suis enfin tranquille ! Reposée, délassée... On chantonne, on se repasse la journée, on... Ah, faut que je me lave la tête ! Aller, sous la douche et j'en profite encore de me sentir au chaud. C'est lorsque je sens mes doigts fripés et que je distingue difficilement le mur de la salle de bain (pourtant petite) à cause de la vapeur, je me dis qu'il est temps de sortir. Et là, ah ah !, je suis en retard. Inévitable, Watson ?

Alors, fissa je prend une serviette, je sors le séchoir et devant ma glace, je sèche mes cheveux. Et là, horreur. Je réalise que j'ai oublié la case "rasoir"... Je rapelle que je vois mon chéri le soir. Et que nous sommes en hivers. Si si, cela à son importance... Le challenge d'être impeccable peut rapidement viré scénario catastrophe pour cause de pillosité trop développé. Ou même développé tout court. Pas le temps pour la-mousse-qui-rend-douce (on va dire que le fait de pas sentir un ours des cavernes à ses côtés peut faire oublier l'absence potentielle de douceur), je trifouille dans le panier prévu et là horreur derechef. Le rasoir a disparu. Cherche, fouille, fouine, déplace et s'énerve. Résultat : pas de résultat. Bon... PLAN B *action*.

Je trouve un rasoir neuf au fond dudit panier. La joie et l'allégresse s'emparent de moi lorsque je réalise qu'il s'agit d'un rasoir wilkinsonjesaispasquoi. Pour homme. Le rouge et le noir agressifs auraient du me mettre sur la piste, mais pas le temps de réfléchir. Un zip par ici, un zip par là et me voilà à des kilomètres du stade "cro magnon". Présentable, mais pas douce comme-la-dame-de-la-pub. Je speede et je m'habille. Et je réfléchis.

Quel traumatisme j'ai du faire subir à ce pauvre rasoir. Lui qui a du être entrainé et préparé tout au long de sa vie et de sa fabrication à raser des poils d'hommes ! "Des poils de mâles tu raseras !" ou bien "The Poil shall not pass !". Un vrai entrainement de militaire, rasé de près. Quelle déception en voyant mes petits poils se couper si facilement sous la lâme meurtrière ! Pas de résistance, pas d'opposion. Une peau lisse, des poils fins, une main agile avec une poigne si douce... Cela a du provoquer chez lui un trauma d'une puissance indiscutable.
Suis-je vraiment fait pour raser des hommes ? C'est plus sympa les poils de femme... Ne pourrais-je jamais pouvoir choisir ma voix !? Je ne sais plus qui je suis... MAIS QUEL EST MON DESTIN ?

Voilà... Voilà comment je suis devenue responsable du premier rasoir bisexuel. Pas d'ambivalence, c'est très clair. Je l'ai repris quand je n'avais toujours pas de rasoir "female" sous la main. Avouez que c'est bien pratique. Et puis pas de discrimination comme ça ! Après tout, hommes et femmes ne sont-ils pas égaux, même à un poil près ?


Je triche en datant d'hier, mais je revenais de London, une beautiful ville plein de people bizarres et de subway rapides.
Alors je vous ferais une petite quote dessus, mais i don't know quand. See ya !

mardi, janvier 15 2008

Pourquoi faire les soldes ?

En commerce, les soldes (mot masculin pluriel) consistent à vendre (solder) avec une forte réduction sur le prix des surplus et des méventes. Moi je dis, Chouettos.

Lire la suite...

jeudi, janvier 10 2008

Pourquoi j'adore ça ?

Il y en a qui se MASSACRENT
Il y en a qui TOMBENT
Il y en a qui s'en prennent PLEIN LA GUEULE
Il y en a qui se font PEUR
Il y en a qui sont CONS
Il y en a qui sont ENORMES
Il y en a qui n'hésitent pas à se MOUILLER
Il y en a qui ont l'ESPRIT VIF
Mais au final, c'est débile - en plus !
...

Mais j'adore ça !! xD

Méga compilation de chats fous via Koreus

Ca doit être mes relents sadiques.
Mais, et vous ? niark niark niark

(source : koreus.com)

samedi, janvier 5 2008

Pourquoi traiter d’humour...

Je cite :
alors que ce blog internétal n’en propose jamais l’ombre d’une trace ? C'est une nouvelle interrogation pour le pourquoiblog.

Riton Lacapuche est enseignant chercheur. Plus chercheur qu'enseignant, il semble toutefois faire semblant d'apprendre l'Histoire aux étudiants - Histoire avec un grand A, comme disent certains. Riton s'adapte à la technologie par le biais de son nègre dont le pseudonyme est Fantaroux. Il sévit ainsi, via son esclave litteraire, sur son blog, nous narrant ses aventures de jeunesses et autres péripéties du siècle dernier. Riton, comme son nom de l'indique pas, n'est pas un rigolo. Sa moumoute chérie pourra vous le confirmer : il n'y a que l'Histoire qui l'intéresse.

Pourtant, le 25 octobre 2007 Riton ose : de l'humour sur son blog. On croit un instant que Fantaroux, le nègre qui se fait passer pour Lacapuche, se fait - pour le coup - vraiment passer pour lui, mais que neni. Alors pourquoi donc une trace d'humour ? Pourquoi faire croire aux innoncents lecteurs et surfeurs de la planète entière que Riton peut lire et apprécier des choses humoristiques ?!
    Malhonnêteté et méfiance : cela ne peut être ! Moi je ne trouve pas ça drôle de se moquer des lecteurs. Omar et Freud, Le chat et j'en passe... Riton est malade, je ne vois pas d'autres explications. Mais même s'il a effectivement acheté tout ceci, il aurait pu ne pas en parler et le cacher aux yeux de tous ! Et non, non, non : le voilà qui étale sa marchandise. Il devient gateu.

...

Cela voudrait-il dire que Riton est un être sencible ?
Se peut-il que ce chauve masqué soit un gentil et aimable garçon, à la moumoute propre et à l'humour accéré ?
Et bien non, ce n'est pas possible ! Il n'y a que Fantaroux qui soit possible de blagues et de touches d'humour (certes parfois vaseuses) alertes et habiles...
Je ne vois qu'une chose...
...

FANTOMAS SORT DE CE CORPS !!!

dimanche, décembre 30 2007

Pourquoi le jour de l'an est un jour problématique ?

Oui j'ai réussi à poster finalement. C'est bien parce que c'est vous... ;)




Lire la suite...

jeudi, décembre 27 2007

Il se peut que...

... faisant parti de ces privilégiés qui travaillent le 24 et le 31, j'aurai quelques difficultés à mettre à jour le blog le 30.
Voilà qui est dit, et passez de bonnes fêtes de fin d'années !

mardi, décembre 25 2007

Merry Xmas !

Et Joyeux Noël à tout le monde !


J'espère que vous avez été gatés :) Profitez-en c'est qu'un jour dans l'année ^o^

jeudi, décembre 20 2007

Pourquoi un vrai sapin ?

Nous voilà déjà à QUATRE jours de Noël !

Et oui ! Pas un, pas deux, pas trois mais QUATRE jours, soit encore 96 heurs à tenir (environ) avant de réceptionner le barbu potelé dans son humble chaumière, de déballer les cadeaux, d'arracher le bolduc, de faire des bises à tout le monde et de garder les tickets de caisses. Mais avant ça, avant les jesaispasquoimemettre, le bon repas, le bon désert, les bons treize desserts (hé, on est balèze dans le Sud, 13 desserts on assure !), les citrates de bétaïnes et les embrassades, il y a une chose essentielle.

Le sapin.

Mon bô sapin, roi des forêts, que j'aime ta verdureuuuuuu, tsoing tsoing.
    LE sapin de Noël, parlons-en justement de la verdure. Alors, selon vous : vrai sapin ou faux sapin ? AH AH ! Zat ize the kouestionneu, comme dirait une amie à moi. Faut-il préférer un vrai beau sapin majestueux, roi des forêts et des montagnes à un bô sapain en plastik ?
Tout d'abord, ne nous moquons pas des sapins synthétiques ! Exit le sapin qui se repli, avec les branches en fer et les épines en tissu, bien connu de nos parents - mais de moi même également. Avec nos nouvelles technologies actuelles, vous pouvez désormais trouver de très beaux-faux-sapins, qui s'illuminent ! La fibre optique fait office de décoration, et peut même changer de couleur. Adieu décorations, boules et guirlandes superflues et pas économiques : place à la fibre optique qui passe du bleu au violet, puis au rouge, au jaune, au vert et ainsi de suite.
    Bonjour également les sapins tout blancs avec de discrètes fibres optiques bleues ! Ah tient, le sapin du fond nous rejoue la Fièvre du samedi soir. Son voisin est partenaires des opticiens en nous pétant la rétine... Oui bon les sapin en plastok, ça a vite fait de nous gonfler. La fibre optique c'est marrant une année, mais peut être pas deux. C'est plus sympa pour compléter un trou dans la déco par exemple. Je dis ça avec l'expérience du sapin qui change de couleur, hein... Mais les sapins en tissu... Ça tape pas non plus la classe. Alors que vous voyez sapin écolo, sapin choco-lat, sapin alcolo, sapin tendance, sapin diamant à $1,005,000 ou sapin usb, admettons quand même que le sapin, le vrai sapin, il en jette.

Il en impose !
Puis, nos ancêtres qui se chauffaient au doux feu de la cheminée, pas question (pas moyen de toute façon) d'avoir un sapin en plastique ! Un vrai beau sapin qui SENT BON ! L'humus, la forêt, la rosée... Un vrai beau sapin qui a des branches qui s'élèvent majestueusement vers le ciel, toutes douces de pouvoir les caresser dans le sens du poil. Enfin de l'épine. Oui parce qu'à contre sens, on a vite fait de s'éloigner fissa du sapin...
    Sauf les Nordmann ! Ils ont les aiguilles toutes douces et arrondies. C'est bien fait la nature 8-) Puis ils ont quand même une belle couleur ces arbres. Ce vert foncé, presque luisant... Ça se marie très bien avec le rouge et le doré de Noël ! Même avec le blanc/argent. Mais pas avec le bleu, c'est pas naturel comme association de déco et sapin, je trouve. Ensuite, il y a un petit problème avec les vrais sapin, c'est que c'est vivant. Et donc, ce qui vit meurt, le sapin fini par dépérir. Ce qui s'accompagne généralement de la perte des aiguilles - après déssèchement de l'arbre non planté - qu'il faut ramasser chaque jour. Tout en prenant bien évidemment garde à ne pas bousculer le majestueux conifère ! Sinon *floutch* toutes les aiguilles par terre ! Adieu belle déco et adieu bel arbre qui en jette... Trop coool, certe.
    Comment faire maintenant pour que les guirlandes tiennent correctement ? C'est à ce moment là que l'inventivité de chacun se met en oeuvre pour combler les "trous" du sapin, à l'aide d'un nouvel aménagement des guirlandes et de la déco. Il est préconisé de vaporiser d'eau le sapin afin qu'il dépérisse moins vite, mais également d'arroser (oui bizarre) le sapin pour qu'il tienne plus longtemps. Vaut mieux le planter directos alors, non ? Une copine a moi a fait ça, et son sapin de l'an dernier à tenu toute l'année !! Si c'est pas économique. Et développement durable avec ça !

Alors en 2007, passez au sapin qui sent le vrai sapin !! Moins pratique qu'un sapin magique mais plus beau qu'un sapin écolo, le vrai sapin, ya que ça de bien !
Enfin, moi je dis ça mais c'est pas moi qui le fait, c'est pas moi qui nettoie, c'est pas moi qui ramasse... mais c'est moi qui ouvre les cadeaux !!! :D :D

Bonus : le plus GRAND, le plus éclairé, le plus je-tiens-par-miracle, le plus Je Pète La Classe, le plus beau, avouons-le c'est celui !

mardi, décembre 18 2007

Pourquoi la pluie s'arrête ?

Laure, en pleine réflexion, s'est posé la question suivante il y a quelques temps : est-ce que quand il pleut - vu qu'il ne pleut pas sur toute la planète en même temps - il y a un endroit où si l'on étend les bras, et bien un bras et sous la pluie ... et pas l'autre ?

Notons d'ores et déjà la lumière de la réflexion chez cette (jeune ?) personne, les prémices d'une évolution naturelle, tel un X-men.
    Remercions aussi au passage la réponse de Dark Némo qui, fort de sa galanterie naturelle, a su émettre une explication claire et précise. J'aurais toutefois souhaité compléter cette réponse - pourtant déjà très explicite. Chère Laure, tu as la joie d'apprendre que j'ai déjà également eu l'expérience de ce phénomène météorologique étrange. Je me suis effectivement retrouvée un jour, alors marchant tranquillement dans la rue sous le soleil, me prendre des gouttes d'eau de pluie sur le visage. Surprise, j'ai fait demi tour et je n'ai pas observé derechef cette sensation humide sur mes joues. On peut en déduire qu'effectivement, si j'avais tendue le bras de par et d'autre de cette limite imaginaire, j'aurais eu un bras trempé et l'autre non. Comme tu le soulignes, il ne peut pas pleuvoir partout en même temps, mais après il faut prendre en compte le vent, l'inclination de la pluie, les bourrasques et tempêtes, l'humidité et tout et tout... Mais, je prolongerais ce raisonnement par une courte réfléxion.

Si on prend en compte le fait qu'il puisse pleuvoir à certain endroit et pas à d'autres, cela suppose que 1/ les parisiens attirent les nuages et tant pis pour eux (ah ah) et 2/ que les nuages s'arrêtent. Mais un nuage est formé d’un ensemble de gouttelettes d’eau (ou de cristaux de glace) en suspension dans l’air, qui peuvent peser jusqu'à plusieurs milliards de tonnes. Elles flottent, toutes coordonnées, dans le ciel. Mais peut-on imaginer que ces particules ne se situent pas partout dans le ciel ? Comment concevoir qu'elles ne peuvent exister que "regroupées" ? Il y a forcément de ces gouttelettes sur toute la surface de notre planète, recouvrant tout le ciel. A densité plus ou moins importante, sinon il pleuvrait dans le Sahara nous sommes d'accord. Dans ce cas, le très connu gag du nuage qui ne pleut que sur une seule personne, n'est-il pas possible ? Poussons l'imaginaire jusqu'à la situation dans laquelle nous soyons trempés par cette pluie facétieuse - et pas notre voisin. C'est envisageable ! ?

Enfin, bref. Tout ça pour dire que oui, c'est tout à fait possible. Enfin, pourquoi pas ? C'est comme lorsqu'on arrive dans une ville : si on se colle perpendiculaire au panneau indicateur d'entrée, une moitié de notre corps est à Aix-en-Provence et l'autre moitié est encore sur l'autoroute. Si ça marche pour le panneau, ça marche pour la pluie. Non ?


Toutefois, la question finale de ce court raisonnement serait, d'après moi, celle-ci :où commence la pluie ? A combien de gouttes au cm² peut-on dire "il pleut ici" ? Quand peut-on affirmer qu'un nuage se forme ? Le vent déforme les énormes Cumulonimbus, ne les dissémine-t-il pas ? Qu'est ce qu'un nuage orphelin ? D'où vient le vent ? Dieu existe ? La robe noire ou le corset ?
That is the question...

samedi, décembre 15 2007

Pourquoi encore des liens ?

Quelques nouveaux liens !

Tout d'abord, chez les amis :
  • Skiloo a réussi à faire vivre des aventures à un petit point noir. Si si, c'est pas des blagues et ça marche ! De la BD bien originale dont les textes ne sont pas à manquer. C'est quasiment tout les jours et pour les flux RSS, vous les trouverez sur son blog.
  • Un jeune homme qui sait bien dessiner, bien animer, bien découper et coller c'est par ici : le pot de Cohl ! Feuilletez son blog, ça vaudra encore plus le coup quand il aura mis ses collages en ligne !

Et pour le reste, je vous recommande :
  • Pourquois.com, un site entièrement dédié au pourquoi du comment, avec toutes les questions intelligentes ou idiotes que vous vous posez, et surtout, leur réponses !
  • Un site sympa dont l'intitulé m'a bien fait rire, mais dont le sujet est vital pour d'autres : Why Linux is Better ! Vista n'a qu'à bien se tenir (cf. image de la page d'accueil)
  • Fluctuanet est un site culturel sur le cinéma, la musique, les livres, les jeux vidéos, le sexe, la politique... Pas mal complet quand même, aux chroniqueurs assérés, bien pour se tenir au courant du monde "culturel" entre autre.
  • Wikipédia, parce que je vous refourge des définitions issues de ce site à chaque fois, il fallait que justice soit faite.
  • Première fois que je met un blog "skyrock", je peux vous assurer qu'il vaut le coup. Il s'agit de bibidoubidoubidou, le blog d'un canard en plastique. Délirant et excellent !
  • Le site de Lafraise, qui a lancé un très bon concept et qui vient tout juste de lancer "Lafraise Mad", une ligne de fringue que pour les filles ! Moi je dis rien, mais ya de l'idée cadeau... ^^'
  • Le devian art de Sally Avernier, plus connue sous le nom de Valp, qui scénarise, dessine et colorise la série LOCK. Un régal...
  • Et enfin la meilleure réponse qu'il a été donné à un pourquoi : parce que !

lundi, décembre 10 2007

Pourquoi bannir le langage SMS ? (2/2)

Comme vous avez pu le constater dans la première partie de ce billet, le langage SMS nécessite un code. Et une bonne demi heure de compréhension pour les non initiés. Toutefois, afin de compliquer ma tâche, admettons que tous autant que nous sommes, nous comprenons ce langage. Pourquoi le bannir dans ce cas ?

    Dans un premier temps, je déteste ça. Raison totalement arbitraire, certes, mais ça en fait déjà une (puis c'est mon blog quoi). Ça me gonfle. Mais attention, ça m'agace uniquement quand cela rempli quelques conditions.
    Ainsi dans un deuxième temps, précisons une chose : le langage SMS est autorisé, selon moi, uniquement dans des cas exceptionnels. Lorsque vous voulez écrire un SMS, un vrai, avec un vrai téléphone, que vous souhaitez envoyer, et ce, en une seule fois. Oui, parce que payer 2 SMS pour un "isou." ou pour "lle moi" qui dépasse un peu, c'est énervant. Le langage SMS est donc fort utile dans cette situation. Dans le cas où votre forfait bat des records d'inutilisation, vous pouvez vous permettre d'écrire les mots en entier. Suivant le mode d'écriture choisi, le téléphone écrit même les mots tout seul. Joie. De même si vous êtes extrêmement pressé(e), que votre patron, votre prof, votre mère vous somme "SUR LE CHAMP" d'effectuer une menue tâche, et suivant l'urgence du SMS ("je vais mourir, je souffre abominablement, à l'aide, j'ai faim"), l'utilisation du SMS est en effet, requise.
    Par conséquence, notons que le paramètre "je suis pressé(e)" tout seul n'est pas valable. Comme je l'ai dis précédemment, votre téléphone portable-appareil photo-montre-caméra-grille pain est capable d'écrire les mots instinctivement. Si si. Faites-lui alors le plaisir d'utiliser une capacité de plus, que de pauvres ingénieurs américains et/ou asiatiques ont mis au point après des années d'efforts à se serrer la ceinture, pour faire manger leur femme et leurs 5 enfants. Merci.
    Dans un troisième temps, faisons état de la conjoncture mondiale. Les américains, pseudo gendarmes du monde, ont développé de formidables entreprises super productives. Imités plus ou moins bien par le reste du monde, notamment les chinois et les japonais, l'Europe n'est pas en reste et demande aussi sa part d'origine de la mondialisation. Télévision, publicité, gadgets, produits surgelés, junk food et les pokémons ont pris possession de notre planète. Consommation, consommation, consommation, sainte consommation, nous voilà dans ton temple ! Internet a mis son grain de sable et nous voilà dévastés. Les américains (encore eux) sont de magnifiques "cought potatoes" (comprenez des larves *obèses* sur un sofa), les anglais sont en devenir, les français votent Sarko. Pourquoi ? Tout ça parce qu'on autorise à dire "les zaricots".
    Le raccourci est osé, mais il est là. Si on permet une modification de la langue française sous prétexte de 4 pecnos sont pas foutus de retenir que, lorsqu'il y a un H, on ne fait pas la liaison, jusqu'où ira-t-on ? On se retrouve sur le principe du : Donnez ça<--->, on vous prendra ça <---------> ! Dans ce cas, si tout le monde se permet d'écrire en SMS, même quand ce n'est pas justifié, MAIS OU ALLONS NOUS ? ! Sur MSN par exemple, je remarque que 95 % des gens me disent bonjour par un "lu", ou un "slt" ? Bordel de merde, ça vous écorcherait de rajouter 2 lettres ? Au moins par politesse... Parce qu'à ce rythme là, à force d'écrire comme ça, va y que je te met des "é" à la placer des "er" ou même des "ait" à la fin des mots. Donc après, bonjour pour faire une rédaction ou même une lettre officielle... Pas étonnant que les grandes écoles fassent une dictée en test d'entrée ! Bien sûr, on peut toujours se tromper, moi la première qui me perd avec mes participes passés. Les fautes nous hantent tous, vous en trouverez sûrement sur ce blog... Mais là n'est pas la question.

    Le fait est que nous sommes dans une société de mous. Des mous qui ne prennent plus la peine de réfléchir. Des mous qui ne savent pas parler français. Des mous qui, pour faire connaissance, vous demande votre "a/s/v" - et encore je mets des slash. Des mous qui regardent TF1. Cher mou, votre cerveau est disponible pour Coca, mais nous pouvons encore le sauver !!!
    Alors, ensemble, osons ! Et refusons le langage SMS !!! Ca sera au moins un bon début.
    J'y vais (peut être) un peu fort, mais rira bien qui saura plus écrire le dernier. Pour l'avenir de la France, pour votre développement personnel culturel et social et surtout, pour l'éradication des cons, DITES NON !


Autrement vous subirez le châtiment suprême : la lecture d'un skyblog d'un ado de 13 ans. Attention, risques de séquelles et d'effets secondaires.

mercredi, décembre 5 2007

Pourquoi Be Loved ?

Trop cher les capotes ? Que Neni !

Plus maintenant !
Vous les avez certainement apperçues d'abord dans un présentoir blanc depuis un petit moment et maintenant dans un présentoir bleu clair : Les préservatifs sont désormais officiellement accessibles à partir de 20 centimes ! Depuis le 1er décembre, les bureaux de tabac, de presse, les kiosques, les pharmacies (et les lycées !) peuvent en effet mettre en vente 5 capotes pour 1 euro. Du plaisir sans risques et économique (pas très cool cette phrase hein ?). Libre à vous ensuite, d'en acheter des plus chers un peu plus élaborés (chauffants, nervurés et compagnie) pour votre bon plaisir. Ceci dit, il en existe toute une gamme !! (cf.le site plus bas). Notez que ces capotes là sont 3 fois + lubrifiées que des normales CAR plus c'est lubrifié, moins il y a de risque que ça craque ! Donc, tout bénef.

On en parle un peu partout sur le net, par ici, par , par là bas, et surtout sur le site officiel !

C'est l'occasion de réexpliquer et de redire - en cette période de Téléthon - que le préservatif sauve des vies. Un bout de plastique contre 30 ans de tri-thérapies (quand c'est bien supporté...), ya pas à dire, ça vaut le coup. De redire aussi que si votre nouveau conjoint(e) ne l'accepte pas, n'abandonnez pas l'affaire !! La confiance c'est bien beau, mais (déjà on sait jamais et) moins important que de finir malade ou que de "développer" cette maladie qu'est le SIDA. Ah, et une capote s'utilise qu'une fois... Ceci dit je vois pas comment on peut l'utiliser plusieur fois ! Oô

Alors voilà, un petit rappel qui ne fait jamais de mal, lui !

dimanche, décembre 2 2007

Pourquoi pas de calendrier de l'aven cette année ?

Je me suis réveillée ce matin et j'ai constaté : en ce 2 décembre 2007 s'éteind une ère.

Malgré mes propres convictions, je ne suis pas allée chercher mon petit chocolat ce matin là. Parce que je n'ai pas rempli mon calendrier de chocolats. Je ne l'ai même pas SORTI. Je n'ai même pas pensé à en acheter un pour mon chéri. JE N'AI PAS FAIT MON CALENDRIER CETTE ANNEE !! *profonde crise intérieure*



2007 ou l'année de tous les changements... :(











Heureusement que le Père Noël revient toutes les années, sinon, là, ça se serait vraiment la fin.

- page 3 de 7 -