PourquoiBlog

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi, août 25 2008

Pourquoi persévérer ?


WE DID IT !! :')

Les photos perdues ne le sont plus :joie:, nous avons pu récupérer quelques 250 photos des feues effacées avec allégresse par ma main vengeresse. Alors comme je les ai enfin, et que ça a mis toute la nuit pour tout récupérer, je suis bien contente de vous les montrer et de les mettre en ligne ! ! Bon, je ne vous mets pas tout... Puis, ayons une petite et douce pensée pour les 100 photos perdues à jamais dans les entrailles des trous noirs intersidéraux et inter APN. Vous n'aurez donc ni la joconde et ces 200 japonais, la victoire de Samothrace et sa mise en valeur plus que sublime et ni le célèbre radeaux de la méduse, qui m'en a mis les larmes aux yeux. Ce pourquoije vous encourage à visiter le Louvres dès que vous pouvez ! =)











On a passé un bien sympathique week-end, qui fait que nous reviendrons sûrement ! Histoire que je ne boive pas de cidre et que Pierre nous fasse découvrir d'autres coins sympas ; )

mercredi, août 20 2008

Pourquoi faire 356 photos de Paris en trois jours ?


POUR POUVOIR LES EFFACER BIEN SUR !!!!!

J'ai trop la haine...
350 Photos, au moins 5 vidéos, des tas d'endroits et de souvenirs zappés. Effacés, disparus, nébulosés. Tout ça parce que mon cher disque dur a décidé pile au moment où je les télécharge de se dire que, tient, il a plus assez de place. Bon OK, j'en ai des photos... des musiques aussi. Mais merde, pourquoi il a pas prévenu ! tung tung tung "Attention, il vous reste 5Go sur votre espace personnel" tong tong tong. ça serait tellement plus pratique.
Du coup, j'ai fait du ménage entre les films et les musiques que j'ai, mais que j'écoute jamais (ou que je zappe systématiquement du genre, Punish Yourself à 23h, merci... *_*) CAR, je dis bien car, il y a une chance de survie.

Mon geek d'amour a trouvé un petit logiciel qui récupère les photos effacées avec plus ou moins de réussite. Mon pote Marsou a aussi un logiciel de ce type avec un lecteur de carte mémoire. C'est-y pas merveilleux ? Il reste une petite chance pour que subsistent les photos du jardin du Luxembourg, de notre pique nique makhis/sushis/boulettes de poulet, du Louvres, de nos balades avec Pierre, de Notre Dame et tutti cuanti !
Prions ensemble chers amis, pour la terrible effaceuse de données que je suis, afin que je puisse récupérer mes quelques 350 photos de souvenirs et autres statues parisiennes.
Puis, avec de la chance, je pourrai les mettre sur le blog ;)

lundi, août 18 2008

Mode zombie

Départ 4h du matin le 15 août, trois heures de TGV, arrivée sur place et enchainement de visites et combo de restaurants, couchée tard levée tôt puis départ tard, retard du TGV (ils se coupent les fils électriques entre eux pour se faire des blagues) donc arrivée à 1h30 at home pour un réveil à 7h le lendemain pour une destination appelée "travail". Je suis donc un peu au radar en ce lundi matin.

Les photos seront pour plus tard, dès que cette impression de tanguer sera partie.

dimanche, août 10 2008

Je vais z'à Paris !


Voui voui voui !
Après un passage ce week-end à Juan les pins et Antibes chez mon chéri d'amour, j'ai pu constater de visu que 50% des français se retrouvent bel et bien sur la côté d'azur pour les vacances d'été. J'aurais du prendre des photos : des milliers de personnes agglutinées sur la plage, sans la moindre possibilité d'étendre sa serviette, de regarder à droite ou à gauche sans voir un enfant qui court, un chien qui en fout partout, une mamie qui se noie ou un bel éphèbe kislapèt. En revanche, tout le monde crame. Entre le "corps marron" qui prouve que les jeux olympiques du bronzage existent (mais qu'il faudrait les supprimer) et le corps écrevisse (qui confirme la règle), le lézardage gagne du terrain.
Puis il faut interdire le sport de raquette et de lancer de balles à la plage. Il le faut absolument...

Du coup, nous envisageons de migrer, pour le 15 août, vers la capitale. Même si ya la plage, ya toujours moyen de l'éviter. Et puis, avec un peu de bol - ou si on compte sur la normalité climatique - il devrait faire frais. C'est qu'il fait 45° au soleil (ceci peut être confirmé par une photo prise du thermomètre de voiture en plein cagnard !). Donc nous partons !

A nous le Louvre, le palais de la découverte, Versailles, Le trianon et les ruelles, la tour eiffel, montmartre et les touristes. Paris quoi ! On va même retrouver des collègues et manger jap' :love:

Et to finish, fly boat ? !

mardi, août 5 2008

Pourquoi il est bon d'être manuel ?


Manuelle, dans mon cas.
Car à défaut de ne pas avoir de talents artistiques, j'ai quand même hérité plus ou moins de la manie de la fabrication en tout genre de ma mère. J'ai bien tripatouiller les objets. J'aime les objets rigolos et originaux et j'ai la fâcheuse manie à conserver tout un tas de choses qui, c'est certain, "me serviront très certainement un jour"... J'ai d'ailleurs tout un placard (un petit hein, mais bon assez profond) rempli de "chose", de "machin", de truc et autres souvenirs que je garde depuis l'an pêbre.
Quand je garde des enfants - en l'occurrence mes neveux - je trouve toujours une activité pour les occuper, une activité manuelle. Il se trouve qu'à force, je suis la reine de la pâte à sel. Pas par mes créations, mais avec le concept. La peinture sur galet aussi, ça fait aller à la plage et tout. Puis les perles quand j'étais plus petite. Bref, les trucs manuels, j'aime bien ! Évidemment, mes activités s'élargissent au fur et à mesure et je me régale !

Il faut peindre quelque chose ? Pas de problème.



Il faut décorer la maison ? ! No soucis.

Et dans un élan de folie créative, même les WC y passent...


Mais l'année dernière, mon stage en édition aidant, je me suis dit tiens , ça serait pas mal comme cadeau ça... Alors pour l'anniversaire de ma copine du Nord Clémence, une reine en cuisine, je lui ai offert ceci :

Je précise que la broderie a été faite par ma chère mère qui a plus d'expérience que moi dans la broderie (et dans tout ce qui est manuel si vous avez bien suivi). Je me suis bien régalée à le faire ! Puis j'étais vachement fière du résultat. Je ne m'étale pas trop, je vous ai déjà fais part de mon expérience avec Artistica. Dans ma lancée, j'en avais fait un aussi pour ma belle-mère avec des recettes africaines, du fait de l'annulation de son voyage en Afrique. Et cela donnait ceci :





Bon, pourquoi je vous raconte tout ça ?

Parce que j'ai récidivé dans le livre. Dans la fabrication de livres. Et cette fois, c'était pour mon frangin qui fêtait ces 20 ans. En bon fan de manga qu'il est, on lui en a offert des tonnes... plus un. Un, un peu particulier ! On a refait sa vie en manga :) Tout y étais !
Les pages à l'envers, les cases à l'envers, les expressions, la couv, le code barre... ! On a scanné pleins de mangas différents, on a tout rassemblé pour que ça fasse une histoire. Ma mère a fait tous les dialogues, toute l'histoire, moi j'ai découpé et mis en page. Et TADAAN !




Il était bien content, bien surpris surtout : il a cru que c'était un vrai ! *contents* Moi, je suis contente de ma couv :') J'ai pris un exemple sur Naruto pour la jaquette (oui on lui a aussi fait une jaquette !!) Au final, tout le monde à participé.
Ça nous a quand même pris 2mois et demi :)

mercredi, juillet 30 2008

Pourquoi les camions font toujours des appels de phares aux jeunes demoiselles... ?


Il fait tellement chaud aujourd'hui...
J'ai déjà branché mon ventilo cette nuit - après m'être réveillée deux fois - et j'ai pris une douche bien fraiche ce matin. Je fais un mouvement, j'en peux plus. J'imagine déjà ce que ça va donner au bureau, à 14h, devant la réverbération de la terrasse, avec mon ventilo qui brasse de l'air chaud... Bon, alors ça sera robe pour aujourd'hui. Robe, petites chaussures, on relève les cheveux (les machins qui donnent hyper über chaud) et on ouvre les fenêtres de la voiture. ça démarre.

J'ai une demi heure de route alors on y va. A travers la crau, ça va plutôt vite, mais c'est assez monotone. La route est toute droite (bon ok, ya un léger tournant ou deux mais sinon...) et je navigue entre champs désertiques et allées d'arbres cachant un radar. 110km/h, avec le soleil, je met la clim histoire de pouvoir écouter le Mouv et les infos de 8h. Ma bretelle tombe, je la remet.
Mais elle était déjà tombée trois fois entre le moment où je sors la voiture, je ferme le portail, je redémarre et je passe le rond point. Alors là, merde, elle reste où elle est. Puis, étant censée être seule dans ma voiture, et que le bas de la robe est un peu lourd, j'ai remonté le tout sur mes cuisses. Faut dire, c'était pas pratique non plus pour passer les vitesses, ça grattouille. Me voilà ainsi partie direction le boulot, mes lunettes de soleil sur le nez, sans lesquelles je ne peux conduire.

Sur la route, j'en croise des camions. Ils vont tous vers Clésud, où en partent. Clésud, C'est une plateforme logistique, après Miramas et avant Salon de Provence. Donc avec l'autoroute qui rattrape Arles et celle qui va vers Aix, on se sent pas seul.

Mais depuis mon accident de voiture, je les supporte plus. Je supporte encore moins quand ils se rapprochent de vous, pour vous coller et pour 1/ vous faire déporter 2/ vous flanquer la frousse 3/ vous emmerder 4/ prouver que lui, il en a une plus grosse. Mes instincts sanguinaires remontent à la surface... Les gros bœufs dans toute leur splendeur. Mais là où ils battent les records, c'est précisément lorsqu'ils vous klaxonnent ou qu'ils vous font des appels de phares. Pourquoi ?
Parce qu'ils ont vu une bretelle tomber. Parce qu'ils ont vu un morceau de cuisse, un bout de robe. Une fille qui conduit - belle ou moche - pour un peu qu'elle soit habillée comme tout le monde en été c'est-à-dire forcément moins couverte qu'en hivers, ça klaxonne. Ça allume les phares... Pourquoi ça me gonfle ?

Parce que ça veut dire "du haut de mon camion, à cause de mon complexe d'infériorité, je vois tout !" Oua, tu vois une bretelle, une cuisse... Ceci dit ça klaxonne et etc.,même que j'ai un tee-shirt et une jupe, et donc que je suis plus couverte. Alors pourquoi ? "T'es mignonne ma jolie", Ouais c'est ça. Non mais est-ce que je klaxonne tous les mecs qui sont en mode été, c'est-à-dire torse nu + short, c'est-à-dire 80% des hommes ??

Un premier me klaxonne + appel de phare pendant 10 secondes (sur la route, c'est long 10s). Bon... J'en dépasse un autre, rebelote. J'en vois trois autres plus tard, OK, je coince la bretelle, je redescend la jupe, j'accélère un peu pour pas rester à côté pendant mille ans. Obligée d'en arriver là ! Mais contrôlez-vous un peu, merde !

Plus que mon sale caractère face aux camionneurs, c'est le côté voyeur et je fais ce que je veux qui m'enquiquine. On ne peut même pas être tranquille dans sa voiture ! Alors quoi, je devrais crever de chaud et supporter les regards et réactions des mecs, même sur la route ?

Messieurs, apprenez à réfléchir avec votre VRAI cerveau !

vendredi, juillet 25 2008

Pourquoi faire des albums photo ?


Voici ma nouvelle obsession : les albums photos.

Il y a ceux, pour les créatifs, que vous fabriquez vous-même de vos blanches mains, à grand renfort de colle, rabats, crayons, coloriage ou encore scrapbooking à la mode. Il y a ceux, pour les j'ai-jamais-le-temps, qui s'achète à carrouf, en plastique avec les petits endroits déjà prévus à cet effet qui permettent de ranger vite fait les photos qui trainent. Puis pour les créatifs qui n'ont pas le temps, il y a Photoways.

Eux ou un autre, mais il se trouve que c'est celui que l'on m'a fait découvrir et c'est celui que j'utilise. Photoways point com, c'est un site qui vous permet de télécharger vos photos et de les glisser (puis imprimer) sur de mults choses telles que des portes clefs, des mugs, des tee shirt mais aussi de faire faire des pêle-même ou encore - et c'est ce qui m'intéresse ! - le site vous permet de faire votre livre de photo.
Vous choisissez vos photos, vous les téléchargez. Puis on vous propose 5 formats différents pour environ autant de mises en pages "types" différentes : Artistique avec les photos qui se cheuvauchent, Moderne, Classique, Enfants et Mariage. Que vous pouvez doubler avec un fond noir ou un fond blanc. Et à vous de jouer !

Nous avons fait un premier essai avec mon chéri, sur nos photos de New York. A réception, ma foi, ça a l'air plutôt pas mal ! Puis, je le porte au bureau et... "Anne Laureee... ?!" Ma collègue graphiste. C'est que je veux un avis de pro pour ne pas me faire estourbir. Confirmation : belle finition, beau reliage, belle impression et belles couleurs, pour un prix raisonnable. Amour, gloire et beauté, Photoways, je te garde !
Alors on va s'en faire un pour Londres, puis on se fera l'Egypte. Puis, ya des anniversaires qui se profilent... Toutes les occasions sont bonnes vous me direz. Justement, héhé... Aller, jetez un œil, ça donne plein d'idées... !


Un aperçu :




(Oui, ma couette c'est la "Billy" made in Ikéa)

dimanche, juillet 20 2008

Pourquoi lire Step Up Love Story ?


Je me permet aujourd'hui de vous retranscrire une chronique que j'ai faite de cette excellent série d'hentai (manga) qu'est Step Up Love Story.

Lire la suite...

mardi, juillet 15 2008

Pourquoi aller voir Hancock ?

Image Hosted by ImageShack.us

Lire la suite...

jeudi, juillet 10 2008

Pourquoi lire Haïti ?



Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas proposé de livre à lire… Ou a regarder.

Car celui-ci se regarde, s’admire, s’ouvre et se referme en un clin d’œil. Simplement le temps d’avoir entr’aperçu une couleur, une lumière, un visage. Jane Evelyn Atwood est photographe, avec plusieurs œuvres, déjà, à son actif. Vous pouvez découvrir quelques facettes de son travail sur son site internet. Beaucoup de noir et blanc, vous verrez, pourtant celui dont je vous parle aujourd’hui propose des photographies couleur. J’ai flashé sur la couverture. La mise en scène, mais bien avant, la couleur. Une émotion ressentie uniquement par ces mélanges d’intensité, ce bleu avec ce noir, l’obscurité face à la lumière… J’adore cette image. Cette photographie. Puis, c’est vrai, j’ai un peu triché, j’ai vu les épreuves passer, les défaits se déplier devant moi. J'ai eu le temps de les observer !
Puis voilà que les RIP d’Arles arrivent, voilà qu’Atwood est là et bien là ! Je suis allée la voir. Heureusement pour moi, elle vit en France depuis 1971 et parle bien français. C’est toujours compliqué d’expliquer une émotion dans une autre langue. Elle a passé trois ans sur cette île qu’elle photographie d’une manière si particulière, trois ans de vie mais accompagnée d’un « garde du corps » (il fallait bien), au bout desquelles elle ravie une photo par ci, une pose par là. Et cette lumière… Bref, j'aurais bien voulu vous en montrer quelques photos intérieures mais en attendant, voici la couv.



Elle rend un peu plus sombre que la normale avec mes trifouillages de PDF et de JPG, alors je vous encourage d'autant plus à jeter un oeil la prochaine fois que vous passez chez votre libraire ;)

samedi, juillet 5 2008

Pourquoi ne pas prendre de vacances ?


Ah mais c'est pas le top ça ?

Après tout, qui rêve de prendre des vacances ? Je parle de VRAIES vacances et pas des périodes que les étudiants ont réussis à parsemer de cours. Je parle de "congés". Qui en veut ? Travailler toute l'année pour se tendre un piège subtil en plein mois de juillet ? Prendre un bon rythme de croisière pour que d'un coup PAF ! Deux, trois semaines de néant, de farniente ? De "repos" ? Tout ça pour quoi ? Pour perdre le rythme de se lever aux aurores le matin, de rester concentrer jusqu'à 13h, d'arriver à manger en une heure pour partir aux horaires convenues ? Qui, QUI veut revenir en s'étant transformé en un molasson de première ?

Je dis NON !
Je me révolte ! Aussi, j'ai décidé d'un commun accord avec moi même de ne pas prendre de "congés", ni de "repos" cet été. Je vais voir défiler mes collègues souriants, reposés et décontractés revenir avec la pêche au travail et me narrer avec les yeux encore pétillants leurs escapades respectives, leurs bons souvenirs, leurs coups de soleil et leurs parties de boules, le soir, au bord de la plage, ou me parler du bon air de la montagne qui est bien meilleur que celui que nous avons ici bas. Et oui. Et je vais les écouter en rêvant doucement et en pensant à...

Mes prochaines vacances... vivement septembre...


Et bonnes vacances à vous en attendant ;)

lundi, juin 30 2008

Pourquoi ne pas mettre de crême solaire ?!



Pour se lancer dans une brillante imitation de la célèbre FRAISE TAGADA ©



(et encore, je ne vous mets pas les zones sensibles, ni mon estafilade (©marsou) du à un combat sans merci avec un coquillage, qui laissera une cicatrice, sur une partie chère à mon anatomie.)

mercredi, juin 25 2008

Pourquoi on a chaud même en robe (même courte) ?


La chaleur ne passera pas !!
Même si le bureau est en face de la terrasse (et oui 8-)),
même si ça reflète la CHALEUR, même si je ferme ma fenêtre*,
même si on met la clim dans le couloir, même si je mets mon ventilo**,
même si on ferme notre zone pour garder la fraicheur, si malgré tout ceci j'ai encore chaud - ce qui est le cas quand je vais dans d'autres ailes des services ou quand on mange sur ladite terrasse - il ne reste qu'une solution...


MON PREMIER BAIN
Et c'est trop boooooooooooon...

ça sent vraiment les vacances là... =)

*je suis dans un bureau qui a une fenêtre qui donne sur un couloir, lequel donne sur la petite terrasse intérieure de notre service, toute vitrée. Je vois donc le dehors, le ciel et le soleil.
** J'ai une clim qui, étant sous les toits, a pris l'eau et depuis, fuit dès utilisation. D'où mon ventilo. Qui fait flap flap dans mes robes *love*

dimanche, juin 22 2008

Ah et c'est l'été maintenant


Alors un peu de fraicheur dans ce bas monde =) Et comme c'est bientôt les soldes, que le soleil revient, et qu'on se sentirai presque en vacances, le blog change de tête pour toutes ces occasions. Hé, dans une semaine on est en juillet ;)

vendredi, juin 20 2008

Pourquoi j'oublie tout le temps ma culotte ?


Rassurez-vous, je mets des culottes tout à fait normalement.
Je fais même partie de ces personnes qui ne supportent pas de partir la journée sans, où même de mettre un jean "sans rien". Berk ! Bonjour l'hygiène... Je suis normale quoi. Il se trouve qu'un week end sur deux, lorsque je vais à Antibes chez mon chéri, je prépare mon sac le jeudi soir. Comme ça *pouf pouf* le vendredi je reviens du boulot, je prend le sac et je pars pour 2h de route, pressée. Je ne vérifie pas du tout mon sac, vu que étant parfaitement sobre et consciente la veille je n'oublie rien.

Mais là c'est la 2e fois !

Deux fois que j'oublie une culotte... Pas très enquiquinant quand on passe notre journée dans la tenue préférée d'Ève, mais ce week-end on avait de la visite (ses parents). Du coup, pour le retour... Ah ah... Je m'en rends compte juste à 15h, quand je m'habille bien sûr. Heureusement que j'avais un minimini short.
Mais d'habitude je n'oublie rien de rien.
Donc si j'écoute ce cher Freud, égocentrique sénile amoureux de sa mère - et malgré ça je l'écoute -, c'est ce que l'on appelle un acte manqué.

Je saurais quoi dire à mon chéri le jour si un jour j'oublie ma pillulle...

dimanche, juin 15 2008

Pourquoi se faire vacciner ?


Après de nombreuses, très nombreuses semaines, à repousser ZE date, je m'y suis collée. Je suis allée de faire vacciner, ce qui m'a vallu mults allés retours inutiles aux pharmacies fermées, au médecin fermé (ils se sont tous ligués ou quoi ?!) pour enfin arriver à l'heure d'ouverture... (preuve que je vais souvent chez le doc hein ?)

Visite médicale de février :
- Tout va bien , vous êtes "apte". Mais vos vaccins...
- Oui je sais, j'ai un peu oublié... C'est que je n'aime pas trop les piqûres alors...
- Pensez à les faire rapidement. Surtout si vous partez à l'étranger.
- Ah ah, merci. Oui j'irai. Hum

Back in June :
moi : - Voilà je viens pour un vaccin.
l'infirmière - Tu as quoi à faire ?
moi : - Tétanos, Coqueluche, Diphtérie, Polio / DTCP
l'infirmière : - Et bien, tout ça !
moi : - Oui, c'est mon rappel de 2001... Ploum ploum ploum...


Bref, c'est fait.
Enfin.
Tout s'est bien passé, je ne me suis pas évanouie. J'ai pas eu mal, sauf après et encore maintenant (le combat qu'il doit y avoir là dedans !). J'ai pu porter fièrement un pansement blanc qui - outre le fait de s'assortir magnifiquement avec mes fringues, la médecine fait bien les choses - a pu prouver à la terre entière que j'avais souffert. Au moins un peu physiquement. Si ce n'est psychologiquement.
Encore un jour et j'aurais vaincu pour de bon. Je peux me couper avec des cutters maintenant youpi !!

mardi, juin 10 2008

Pourquoi ne suis-je pas parfaite ?


Parce que j'ai des défauts, ben tient !
Et encore heureux : les êtres parfaits (ou ceux qui pensent l'être) sont rapidement chiants ou avec un égo surdimensionné. Soit vous êtes face à une amibe, soit c'est Mister Univers qui se pavane devant vos yeux et vos oreilles ébahis. Pas très jojo. Comme je dis toujours ("toujours", depuis une longue réflexion sur mon moi profond et après 10 séances de psy) => Le principal est d'être conscient(e) de ses qualités - avec objectivité - comme de ses défauts - ici encore avec objectivité (ce qui est le plus compliqué). Connais toi toi-même me semble le dicton le plus approprié. Aussi, lorsque j'ai appris la nouvelle, j'ai trouvé ça amusant : Riton m'a taguée. Avant que je ne tague quelqu'un a mon tour, je dois ainsi vous donner 7 informations que vous ignorez sur moi. 7 Qualités ou défauts, 7 informations secrètes... Bref, du secret. Mais, à part quelques privilégiés sur terre, personne ne me connais aussi bien que moi même. Alors je balance sur mon moi intérieur, qui me fait parfois chier - je me venge !

Première révélation : Je peux avoir un langage très châtié, mais je suis capable d'abominations verbales plus vulgaires les unes que les autres.

Deuxième révélation : Il m'est arrivé plusieurs fois d'établir une réelle conversation avec moi même, question/réponse, afin de trouver une solution à un problème.

Troisième révélation : J'ai une capacité de régression hallucinante, hu hu hu...

Quatrième révélation : J'arrive à me faire rire toute seule ! Je me prends des fous rire simplement parce que j'ai sortie une énorme connerie, avouez que c'est pratique.

Cinquième révélation : Je réfléchi à tout, toutes les situations, toutes les solutions et je m'attends au pire a chaque fois. Et on a raison de me le reprocher...

Sixième révélation : "pas de contact", c'est ma devise du matin... sauf le week end !

Septième révélation : Je suis une enquiquineuse de première et j'aime ça.

Que de révélations, on se croirait dans Gala. Enfin, dans "Voici", parce sinon ça risque de porter à confusion avec une de mes confrères de BDE ^^. Je me permet désormais de passer le relai à Skiloo, qui va devoir plancher sur son moi intérieur et profond, pour se soumettre a la curiosité ambiante du net !
Tient, en lisant un magasine féminin, je me rend compte que les soldes, c'est le 25 juin...

jeudi, juin 5 2008

Lyon, suite et fin

Je n'allais quand même pas oublier l'appareil pour le week end... Ni manquer de vous faire partager maviemonoeuvre, voici donc une sélection fissa :
Lyon et ses pavés, ses murs peints, ses marchés, ses miniatures, ses parcs, Guignol, ses expo', ses traboules, sa tour rose, ses boutiques, Fourvière, son funiculaire, ses marchés médiévaux... et le reste !










dimanche, juin 1 2008

Pourquoi visiter Lyon ?


Un petit week end à Lyon, voilà ce que nous faisions !
Une et deux petites valises, les billets depuis longtemps réservés, un appel à la cousine qui nous héberge "Help ! On est à la gare !", trois stations de métro et cent vingt marches d'escalier plus tard, nous étions lâchés dans la 3e plus grand ville de France. Le temps a été avec nous, nous avons pu faire le tour des quartiers "essentiels" sans trop de problèmes.
La place Bellecourt (oui celle du monopoly) réputée intouchable à cause de lois obsolètes, la place des Terreaux avec la mairie si je ne me trompe pas trop, la rue de la République avec mults magasins abrités par de grands arbres puis le quartier de la croix rousse, l'amphithéâtre, le parc de la tête d'or, Fourvière... On a fait de l'intensif mais on s'est bien régalé ! Lyon est une jolie ville, en effet, malgré le chauvinisme ambiant (hu hu hu !). On a apprécié de faire les (oui, deux dans la même journée, un record pour nous !), les marchés , et sous la pluie, ce qui était bien marrant et bien sympa ! Avec pouletS rotiS ET pommes de terre ET fraises : un festin du feu de dieu ! Puis, personnellement, entre Fourvière, nos marches et le métro, je me suis faite les cuisses, ç'aura été ça de pris ! Enfin, de pris en moins... Le seul point noir a été pour le retour à 1h du mat' sous la pluie, chez nos chez nous - et moi qui me levais avec le dernier de mes meilleurs enthousiasmes pour bosser, alors que mon amoureux reprenait la route pour Sophia...
Mais que de bons souvenirs ! On a testé les "véloV", pas chers et pratique dis donc, dans le grand et magnifique parc de la tête d'or. Un trésor pour la ville, on se croirait vraiment coupés de l'urbanisation par cette verdure. Les mults petits parcs sont également les bienvenues, très agréables, clairsemés dans la ville. Les petites rues en pente, le funiculaire, les macarons... Sans oublier, le top du top, la visite aux deux cousines de mon cher et tendre : lyonnaise depuis peu pour l'une, ZE guide touristique made in Lyon pour l'autre. Cela aura été l'occasion de jouer à Jungle Speed by night, où j'ai fait preuve d'une réactivité sans égale, avoisinant le QI du bulot cuit. Enfin... On reviendra !!

vendredi, mai 30 2008

Pas de pourquoi, juste une bonne nouvelle


Une bonne nouvelle pour moi !
Et non le blog ne s'arrête pas, non je n'ai pas gagné au loto et je ne vais pas vous en faire profiter. Mais quand même... Cela fait maintenant 8 mois que je travaille en CDD dans ce qui est désormais "ma" maison d'édition, depuis Octobre dernier, plus exactement. La fin approche, mon contrat se terminant le 30 juin prochain. Et bien, voilà, c'est officiel ! Mon statut évolue et je vais passer en CDI !

Un contrat à durée INDERTERMINEE !

Je suis vraiment contente, on va pouvoir élaborer des projets sur le plus long terme avec mon amoureux - des voyages à deux ou trois ans près xD Ou envisager un appart et tout et tout... ^^
Enfin voilà, "pas de pourquoi" donc, mais bon. Pour le coup, on s'en passe, et Tournée Générale !

- page 1 de 7